Actualités passées…

Vendredi 11 Octobre > Sortie à St Nazaire > Airbus et Chantier Naval

07h15 : Départ de Pacé, en autocar vers St Nazaire. Arrivée sur le site de la base-sous-marine à 9h30

Contrôle d’identité, par un guide (un peu trop zélé le guide !) qui va nous accompagner durant la visite du site d’AIRBUS

10h00 à 12h00 : Circuit sur le lieu d’assemblage des fuselages avant et centraux de l’A318, A320, A321, et A350 (exit A380 !).

Les 4 étapes de l’assemblage effectuées sur le site de Saint-Nazaire (les ailes et les moteurs sont intégrés à Toulouse) :

  • L’assemblage de la structure : assemblage des pointes avant, fuselages avant et centraux, montage des portes, pose des hublots.
  • La peinture : application de peintures hydrofuges, anticorrosion et primaire.
  • L’équipement : pose des circuits vitaux de l’appareil : câblages électriques, tuyauteries (air, hydraulique, eau), conditionnement d’air, isolation, matelas, planchers.
  • Les essais : les équipements sont testés avant leur départ pour l’assemblage final.

12h15 : Déjeuner au restaurant Le Ponton sur la base sous-marine

14h00 à 16h00 : Circuit guidé du Chantier naval accompagné par un(e) guide plus compétent que le précédent .. !

Ce site industriel de 150 hectares, le plus grand d’Europe dans ce domaine d’activité, est un lieu de pratique d’une impressionnante logistique et de haute technologie mises en œuvre pour réaliser des géants des mers, spécialité du chantier naval, et véritables palaces flottants mais aussi de navires militaires et de sous-stations électriques.

Les plaques d’acier qui arrivent par l’embranchement ferroviaire du chantier, sont déplacées à l’aide de grands portiques équipés délectroaimants, stockées dans un parc à tôles.

Elles sont ensuite utilisées dans les ateliers de préfabrication dont une ligne dite des panneaux plans, de mise en forme des panneaux gauches et de découpage des tôles.

Les principaux autres ateliers sont ceux de l’usinage des profilés et de la préfabrication qui sont fortement automatisés et robotisés.

La visite d’un très grand atelier de tôlerie (manutention de charges lourdes et encombrantes, positionnement, soudage) constitue un temps fort et une révélation des conditions de travail (bruits, déplacements, …) des ouvriers du chantier naval et sous-traitants.

Ces ateliers alimentent l’aire de prémontage sur laquelle sont assemblés les blocs de préfabrication. La masse de ces blocs peut aller jusqu’à 1 200 t, capacité maximum du dernier portique (le TGP, mis en service en mars 2014) puis ils sont positionnés sur les navires en construction. Cette aire s’étend sur 1 200 m le long de la forme de construction, et se complète de trois grues plus légères.

En 2013, le portique Krupp (750 t) est rejoint par le nouveau « Très Grand Portique » surnommé TGP. Ce puissant et gigantesque portique permet de soulever des blocs pesant jusqu’à 1 200 t et mesurant 40 m de long. Coûtant 30 M€ et pesant 5 000 tonnes, il s’agit du plus grand et du plus puissant portique d’Europe.

Les chantiers utilisent une « forme » de construction décomposée en deux parties (forme A et B) pour le montage des navires, deux « formes d’armements » (Forme C et Forme-écluse Joubert) pouvant se transformer en cale sèche pour le carénage des bateaux et enfin de différents quais pour la finition de ces derniers (quai de Penhoët, quai de la Prise d’eau).

La découverte à pied de la grande cale (aussi appelée « forme ») de construction constitue l’apothéose de la visite.

La forme de construction mesure environ 900 mètres de long sur 70 mètres de large. Cette forme possède différentes profondeurs, selon l’état d’avancement des navires. Ainsi, on peut y trouver jusqu’à trois navires, simultanément, en assemblage. Elle est séparée en deux parties de profondeurs inégales : la forme A est située en amont et accueille la construction de navires de petite taille, ou de tronçons qui sont par la suite déplacés dans la partie profonde, la forme B. Celle-ci est plus longue et accueille les navires de taille imposante lors de leur assemblage. Elle se situe en aval de la forme d’assemblage.

Selon les Chantiers de l’Atlantique, Wonder of the Seas sera le plus grand paquebot du monde. Les deux précédents de la classe ont l’un après l’autre battu le record de taille de quelques centimètres. Longs de 362 mètres, ils peuvent accueillir plus de 6.000 passagers et 2.300 membres d’équipage. Le bateau doit être livré au printemps 2021.

 

Plusieurs paquebots sont actuellement en construction aux chantiers navals de Saint-Nazaire. La prochaine livraison, celle du Grandiosa pour l’armateur italo-suisse MSC est programmée le 31 octobre prochain.

16h30 : Retour en chantant avec les Chantous rassemblés au fond du car, arrivée à Pacé à 18h45

La journée a été organisée pour La Rassemblée par Claude Borgat … ! merci Claude.

Nota : toutes les photos ci-dessus relatives aux sites industriels ont été extraites d'articles parus sur le net, publiés par les journaux ou des agences de voyages.